Quoi manger pour soutenir son système immunitaire?

par | 7 juin 2019 | Blogue, Santé immunitaire

Quoi manger pour soutenir son système immunitaire?

par | 7 juin 2019 | Blogue, Santé immunitaire

Oui, vous avez bien lu, notre immunité dépend en très grande partie de ce que l’on mange.  D’autres facteurs ont aussi une influence majeure sur l’équilibre de nos défenses : le stress, le sommeil, l’exposition à la lumière du soleil durant les mois de mai à septembre, la pollution industrielle, la consommation d’alcool, de stupéfiants et de tabac en sont quelques exemples.

Quoi mettre dans son assiette?

À profusion : des légumes et des fruits frais

Je ne pense pas vous en apprendre beaucoup avec ce premier point. Malgré tout, il se doit de présider la fête puisque les légumes et les fruits, de par leur richesse minérale, vitaminique et enzymatique agissent comme de véritables recharges pour les batteries de notre système.

La vitamine C, le zinc, le magnésium, le sélénium, le germanium et les nombreux antioxydants qui sont présents dans les plantes sont absolument ESSENTIELS pour assurer une réponse immunitaire adéquate.

Astuce pour en manger plus 

Intégrer les jus frais maison et/ou les smoothies remplis à ras-bord de fruits bien mûrs, de germinations et de légumes tous les matins!

Aimer, chérir et nourrir nos petites bactéries amies

Elles sont des dizaines de milliards dans notre organisme. Elles peuplent la surface de notre peau, de notre tube digestif (de la bouche au rectum) et du vagin chez la femme. Le tout, dans le but de nous protéger des agressions constantes provenant de notre environnement.

Pour favoriser le maintien de la flore bactérienne intestinale, rien de mieux que les lactofermentations! Choucroute, kim-chee, légumes lacto-fermentés, miso, kombucha, kéfir de grains, prune umeboshiCes aliments sont dit « probiotiques », c’est-à-dire qu’ils favorisent le maintien de la flore par leur apport en bactéries lactiques vivantes.

Les aliments dits « prébiotiques », pour leur part, apportent des éléments qui viennent nourrir les bactéries afin d’en favoriser la croissance et le développement. On parle ici du fameux et MERVEILLEUX topinambour, de l’artichaut, de la chicorée, de la racine de bardane, du poireau et de l’oignon. N’oublions pas les fameuses légumineuses, qui elles contiennent l’amidon résistant, que les bactéries du microbiote utilisent comme source d’énergie. 

Astuce pour en manger plus

Pas besoin de manger une tonne de lactofermentations pour en ressentir les bienfaits! Deux à trois petites bouchées de choucroute (ou autres lactofermentation) en début de repas sauront être amplement suffisantes pour maintenir la flore en bon état en plus de préparer gentiment l’estomac à recevoir le repas.

Ce qui nous pique la langue, pique aussi les indésirables

L’ail, l’oignon, le poireau, le gingembre, les piments, le poivre de Cayenne, le clou de Girofle, la cannelle, le thym, l’origan, la sarriette, la sauge, le poivre et la plupart des épices et aromates ont des propriétés fortement anti-microbiens (contre les virus, bactéries, parasites et mycoses). Leur faire une place constante dans l’assiette nous assure qu’aucun de ces indésirables ne survit, si petit soit-il!

Astuce pour en manger plus

Ajouter les épices et aromates dans vos smoothies et jus tous les matins! Ils assureront une protection quotidienne en plus de parfumer vos breuvages et de favoriser leur digestion et assimilation. Les plus téméraires oseront même la gousse d’ail…

Un arc-en-ciel de couleurs dans l’assiette!

Lorsque le système immunitaire s’active, les réactions qui se déroulent dans le but de neutraliser les indésirables entraînent une production très importante de radicaux libres (substances très instables qui troublent l’équilibre des cellules, qui entraînent des dommages à l’organisme et favorisent le vieillissement prématuré).

Normalement, cette production soudaine de radicaux libres est prise en charge par l’organisme et le retour à l’équilibre se fait rapidement. Toutefois, alors que notre environnement (pollution de l’air, de l’eau, produits cosmétiques, pesticides, etc.) et certains facteurs d’hygiène de vie (tabagisme, stress chronique, alcoolisme, alimentation raffinée et hypercarnée, etc.) sont eux aussi de grands producteurs de radicaux libres, le corps n’a pas assez de ressources pour les neutraliser et s’ensuit une cascade de réactions qui portent atteinte à notre système immunitaire.

Vous le savez : les antioxydants sont très souvent les composés responsables des couleurs éclatantes des fruits et légumes. Mangez les variés, frais et de toutes les couleurs!

Astuce pour en manger plus

Commencez progressivement en faisant votre «épicerie arc-en-ciel». En remplissant votre panier de toutes les couleurs du spectre, vous vous assurez de les manger toutes durant la semaine! Puis, donnez vous le défi amusant de manger toutes les couleurs dans une même journée. Invitez vos enfants au défi, ils participeront avec joie!

Se préparer à l’hiver, à l’année longue!

Le soutien des défenses immunitaire s’effectue idéalement bien avant l’arrivée des premières neiges et des nez qui coulent! Certains aliments et plantes dits « adaptogènes » travaillent à encourager le bon fonctionnement des défenses immunitaires et à améliorer notre niveau de résistance au stress. Autrement dit : ils permettent au corps d’être mieux protégé de tout ce qui pourrait le placer dans un état de déséquilibre.

Le champignon shiitake est le grand champion des aliments adaptogènes en matière d’efficacité et de disponibilité. Autres champignons très intéressants : le maïtake et le matsutake (qui pousse au Québec!).

Dans le royaume des plantes et autres végétaux plus difficiles à mastiquer, mais délicieux en décoction, notons – entre autres – le chaga, la racine d’astragale, le rhodiola, le reishi, l’ashwagandha, le ginseng et le schisandra. Parce que les plantes médicinales comportent toujours leurs petites particularité, il est toujours plus avisé de consulter un professionnel avant d’en débuter la consommation. 

Astuce pour les intégrer

Boire 1 à 3 tasses par jour au minimum 1 mois précédant et pendant toute la saison froide : vous serez surpris de constater à quel point votre énergie se transformée! 

Mes aliments favoris pour l’immunité

Le sureau

Cette petite baie qui pousse au Québec contient une foule d’antioxydants et de nutriments indispensables pour le système immunitaire. Ce qui la rend tout à fait spéciale,  c’est la présence de substances antivirales qui s’attaquent directement au virus du rhume et de la grippe. Un allié de tous les instants qui saura même ravir les papilles des petits!

L’ail

L’ail est un aliment médicament par excellence. Ses pouvoirs antibactérien, antifongique et antiparasitaire ne font pas de quartier pour les micro-organismes. Il assure aussi l’équilibre de la flore intestinale, tout en stimulant l’activité des globules blancs.

Le shiitake

Le champignon shiitake a fait l’objet de nombreuses études. Il a une action antivirale, il stimule l’activité des globules blancs et tonifie les glandes surrénales qui assurent notre capacité de résistance aux stress. Ajoutez le shiitake séché à toutes vos recettes mijotées, vos soupes, à la cuisson de votre riz, quinoa et légumineuses. 

***

– Marigil

Crédit photo : Lauren Mancke

Marigil Pelletier, ND. A.

Bonjour!

Je m’appelle Marigil et je suis naturopathe agréée.

J’accompagne les femmes dans leur démarche vers une santé à la hauteur de leur potentiel. Je crois qu’une femme qui fait l’expérience d’une santé optimale peut tout accomplir.

Rendez-vous

Infolettre

Pin It on Pinterest