Do NOT follow this link or you will be banned from the site! 6 astuces pour cuisiner avec les légumes lactofermentés - Marigil Pelletier - Naturopathe agréée

6 astuces pour cuisiner avec les légumes lactofermentés

par | 11 mai 2019 | Alimentation

6 astuces pour cuisiner avec les légumes lactofermentés

par | 11 mai 2019 | Alimentation

Vous arrive-t-il d’oublier votre pot de choucroute dans le frigo, faute d’inspiration pour la déguster? Les légumes lactofermentés ont réellement la cote depuis quelques années, leurs bienfaits sur la santé sont plus qu’enviables et leur accessibilité en fait un must dans une assiette saine.

Qu’elles soient faites maison ou du commerce, les lactofermentations gagnent à être intégrées quotidiennement dans l’assiette. Les recherches révèlent aujourd’hui l’importance d’un microbiome intestinal sain et diversifié, car celui-ci contribue à la modulation du système immunitaire, à la protection de la muqueuse intestinale contre la porosité et à la prévention de l’inflammation chronique, laquelle est un facteur de risque pouvant conduire à des affections allant de l’obésité, au diabète type II et aux maladies neurodégénératives. La consommation régulière de légumes lactofermentés participe à améliorer le nombre et la diversité des micro-organismes du microbiome intestinal et du coup promouvoir l’intégrité de la muqueuse de l’intestin.

Voici quelques astuces pour profiter au maximum de leurs bienfaits.

Un petit peu à tous les jours

En ce qui concerne les légumes lactofermentés, il est plus bénéfique d’en consommer un petit peu régulièrement que de grandes quantités sporadiquement. En effet, une petite quantité suffit à tous les jours pour profiter de leurs nombreux bienfaits sur le microbiote, l’immunité, la santé métabolique et nerveuse.  Bien que le nombre et la variété de bactéries diffèrent d’un produit à l’autre, des chercheur coréens ont pu déterminer que dans 1 gramme de kimchee, on retrouve plus de 10 milliards de bactéries vivantes!

Ne jamais les cuire

Ceci réduit un peu l’éventail de possibilités culinaires dont nous disposons pour cuisiner avec les lactofermentations, mais cette consigne est essentielle pour préserver la vie des lactobacilles, principales responsables de leurs bienfaits sur la santé. L’important ici est d’éviter le point d’ébullition. On peut par contre les chauffer doucement; en les ajoutant à un bol de soupe chaude par exemple.

Un classique : d’excellents condiments

Traditionnellement, on consomme les lactofermentations en condiment. Elle remplacent les marinades, on en garnit les salades, les bols repas, les sandwichs, les sushis maisons et rouleaux de printemps. On les ajoute à n’importe quelle assiette. J’aime tout particulièrement sortir le pot de kimchee ou de choucroute et le placer en plein centre de la table à tous les repas, en libre-service.

Remplacez le jus de citron ou le vinaigre

Riches en acide lactique, les lactofermentations présentent une saveur acidulée bien caractéristique, laquelle peut servir de corps acide et remplacer le citron et le vinaigre dans n’importe quelle recette. N’hésitez pas à ajouter vos légumes lactofermentés dans les pestos, les tapenades, de même que dans votre recette d’hummus maison!

Ni vu, ni connu!

Et si vous les cachiez? Voici une méthode de préparation surprenante qui passera inaperçue même auprès de ceux qui sont moins friands des lactofermentations! Ajoutez 1 à 2 cuillères à soupe d’un légume lactofermenté à votre smoothie vert préféré, à une gaspacho ou même aux smoothies les plus improbables, à base de chocolat.  Important ici : pour un meilleur équilibre des saveurs, préférez les lactofermentations neutres, sans assaisonnement autre que le sel dans les ingrédients.

Cuisiner avec la saumure : zéro déchet et délicieux!

Vous pensez que seuls les légumes sont savoureux dans votre pot? Détrompez-vous! Le liquide qui reste dans le fond de votre pot mérite tout autant votre attention! Si ma saumure préférée est celle du kimchee, j’adore aussi consommer le jus de la choucroute et celui des cornichons. Acidulée et salée, remplie de bactéries vivantes, vous pouvez la boire telle quelle à raison de 30 ml par jour pour un effet instantané sur la flore intestinale. Pratique aussi lors les débuts de rhumes et pour aider à combattre les infections des voies ORL.

Glissez les saumures dans vos vinaigrettes, vos marinades pour tofu, tempeh, champignons et protéines diverses en le substituant au corps acide de votre recette. Essayez-le jus dans votre recette de cocktail ou mocktail type «Bloody césar» pour un effet surprenant!

Cet article vous a donné envie de cuisiner? Visitez le site web de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert pour obtenir mes recettes.

Comment intégrez-vous les lactofermentations à votre assiette? Donnez-vous vos trucs dans les commentaires!

Crédit photo : Natalie Rhea Riggs

Marigil Pelletier, ND. A.

Bonjour!

Je m’appelle Marigil et je suis naturopathe agréée.

J’accompagne les femmes dans leur démarche vers une santé à la hauteur de leur potentiel. Je crois qu’une femme qui fait l’expérience d’une santé optimale peut tout accomplir.

Rendez-vous

Infolettre

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest